Archives

Historique :

Crée  en 1976 dans les locaux de l’actuel Union de Meck sous le nom de « Daftari Yadaula ». En 1978, sous le premier gouvernement d’AHMED Abdallah, il devient Centre National de Documentation et de Recherche sur les Comores (CNDRC).

En 1979, dans l’ancien local du Commando Moisi, l’actuel CNDRS a installé en premier lieu les Archives Nationales puis crée la Bibliothèque Nationale et le Musée National. Le cadre de classement  des fonds administratifs est élaboré par l’équipe de : AHMED Abdallah Himidi, avec l'aide des collaborateurs documentalistes : SALIM BEN Mohamed SOILIHI, Docteur MOUSSA Saïd, Madame MKAYA Moussa, ALI Moindzé…

Les Archives Nationales des Comores sont une division du Centre National de Documentation et de Recherche Scientifiques (CNDRS). Crées par le décret n°06 du 11 Janvier 1979 dans le cadre de la mise en place des institutions de la République fédérale Islamique des Comores.

En 1984 – 1985, le fonds coloniaux (JORMD et JORF) et documents administratifs sur les Comores sont traités et classés par l’archiviste CHAMSOUDINE Mhadjou.

L’affectation en 1996 - 1997 des professionnels (ABDOURAOUF  Ali Mbaé…),  parmi lesquels un français de la Mission Française de Coopération et l’UNESCO, ont accepté d’appuyer les efforts de modernisation de cette structure …)  ayant les capacités requises, a rendu possible une gestion professionnelle du Département.

Mission des Archives :

Elles sont chargées de  la responsabilité de la sauvegarde, du traitement, et du contrôle des Archives publiques.

Ses principales missions sont de : 

  • Collecter
  • Trier
  • Classer
  • Indexer
  • Inventorier
  • Conserver
  • Diffuser

Les Archives nationales constituent une préoccupation majeure du  CNDRS.  Elles renferment des mines d’information utiles pour le développement économique et social du pays et sont constituées d’un fonds très riche.

Les informations que contiennent les documents publics  sont habilitées à accueillir des fonds d’archives privées  présentant un intérêt certain pour la recherche

Les Fonds :

Ils renferment des mines d’information utiles pour la recherche historique, scientifique, économique et administrative du pays. Le fond est très riche est composé des documents de l’époque coloniale à l’indépendance, des dossiers individuels et des institutions publiques et privées. On distingue :

  • Une collection du journal officiel de Madagascar et dépendance (1896 – 1962)
  • Une collection du journal officiel de la République Française (1943 – 1975)
  • Une collection du journal officiel des Comores depuis 1960 à nos jours et des textes Officiels (les textes officiels administratifs sont irréguliers)
  • Une collection des journaux quotidiens et Hebdomadaires
  • Un Fond administratif de la période coloniale et à l’an 2000 reparti selon les origines et les thèmes ci-après :
  • Ministère de la santé (1960 – 1983)
  • Assemblée Territoriale (1951 – 1961)
  • Chambre députés (1962 – 1975)
  • Assemblée fédérale (Apres 1975)
  • Conseil du Gouvernement (1961 – 1975)
  • Conseil des Ministres (1979 - 1990)
  • Fonds Monétaire international (1985 – 1995)
  • Ministère des Finances (1946 – 1992)
  • Election et Référendum (1982 – 1996)
  • Haut-Commissariat de la République (1897 – 1975)
  • Province des Comores (1951 – 1974)
  • Commun de Moron (1937 – 1975)
  • Préfecture (1968 – 1975)
  • Gouvernorat (1978 – 1996)
  • Gendarmerie Outre – mer/ Nationale (1958 – 1988)
  • CNDRS (1953 – 1996)
  • Une collection de fonds privés de (1960 -1975)

Le service pédagogique

Un service éducatif a pour mission première l'accueil du public. Il propose des ateliers permettant de découvrir d’autres aspects de l’histoire à travers les archives. Il accompagne également  les étudiants, les chercheurs et les professeurs des différentes disciplines (histoire, lettres, sciences, langues vivantes, arts) dans leurs projets pédagogiques.

Les visites :

Les visites permettent d’appréhender les métiers et les missions des Archives (collecte des fonds, classement, conservation, communication au public).

Elles sont reparties en deux  types ci-après :

  • Une visite guidée :

Permettra de découvrir les locaux du centre ainsi que les fonds des Archives nationales. Cette visite guidée offre exceptionnellement l’accès aux salles de conservation, à la salle de tri, la salle de lecture et des espaces d’accueil du bâtiment. Elle sert aussi à comprendre la présentation du document.

Permettra d'apprendre comment, depuis le moment de son versement aux Archives nationales jusqu’à son éventuelle communication en salle de lecture, un document est tour à tour pris en charge par tous les métiers des archives pour s’assurer de sa bonne conservation matérielle comme de sa compréhension intellectuelle.

  • Une visite pédagogique :

Elle a pour but de présenter les ressources disponibles aux Archives nationales et les méthodes de recherche.

Ces formations gratuites et sans inscription préalable s'adressent à tous les publics : agents des Archives nationales, usagers des salles de lecture et chercheurs, étudiants… Elles permettent de découvrir les principaux fonds d'archives publique ou privées, et de connaître les outils d'accès les plus à jour. Elles sont assurées par les personnels scientifiques des Archives nationales avec lesquels il vous est possible d'échanger tout au long des séances :

Les horaires d’ouverture de la salle de lecture mais aussi le créneau horaire.
Faites une liste des documents que vous souhaiterez consulter : type de document, nom de la personne, dates connues, lieu, sources.
Recherchez dans les instruments de recherche, les cotes (références) des documents que vous voudrez consulter.

Les expositions

Le Service éducatif des Archives met à disposition deux types d'exposition (les plus anciennes, réalisées sur des panneaux d’affichage et les plus récentes sur les manuscrits).