LE CNDRS FACE AU CORONA VIRUS

Depuis l’apition du coronavirus, puisqu’il est demandé aux populations de rester chez elles et que les grands rassemblements sont interdits, le CNDRS au sein duquel se trouvent le musée national, la bibliothèque nationale, les archives nationales, l’Iconothèque nationale, le patrimoine national et la recherche, a dû fermer ses portes aux publics collectifs, pour une durée indéterminée. On estime que 90 % des publics ne fréquentent plus le Centre. Il est confronté à des défis difficiles, tels que la protection des collections, la santé et la sécurité du personnel, les questions des ressources financières ainsi que l’engagement auprès de leur public. Face à cette présente situation inédite, nos défis actuels sont celui de trouver des moyens créatifs de servir le public comorien confiné dans leurs foyers.

Il est crucial que, malgré la crise dont le pays va confronter dans l’avenir, le CNDRS doit continuer à fonctionner, pendant et après le COVID-19 car il ne mérite plus être compris comme un simple lieu où le patrimoine national est préservé et mis en valeur mais aussi et surtout un espace d’éducation, d’inspiration et de dialogue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *